Au début des années 2000, les sitcoms et autres séries TV ont popularisé la profession d’urgentiste. Mais il n’en demeure pas moins qu’au quotidien, ces médecins assument des responsabilités à la fois difficiles et très prenantes.

Souvent confrontés à des cas d’urgences en milieux hospitaliers, ces hommes et ces femmes se doivent d’établir des diagnostics rapides et précis pour sauver des vies. D’autant plus que, au sein des hôpitaux, il manque cruellement des bras. Si le temps de travail en Europe est limité à 48 heures par semaine, 83% des médecins urgentistes travaillent au-delà de cette limite pour assurer le fonctionnement de leurs services. À ces contraintes s’ajoutent des problématiques qui varient souvent d’un établissement de soins à un autre.

En quoi consiste le métier d’urgentiste ?

Les médecins urgentistes peuvent exercer dans diverses conditions, qui dépendent de leur environnement de travail. Ainsi, ils peuvent travailler dans un service d’aide médicale d’urgence (SAMU), dans un service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) ou encore au sein du service des urgences d’un hôpital.

Les missions de l’urgentiste sont nombreuses et variées, allant de la prise en charge des patients à l’établissement des diagnostiques :

  • accueil des patients et prise en charge ;
  • examen du patient pour un premier diagnostic ;
  • orientation du patient vers le service concerné après le premier diagnostic ;
  • stabilisation des fonctions vitales du patient ;
  • réalisation des premiers soins ;
  • prise en charge rapide du patient, en collaboration avec les ambulanciers, infirmiers urgentistes et secouristes ambulanciers.

Cette liste est loin d’être exhaustive, pour connaître en profondeur les activités du médecin, nous vous recommandons de consulter l’adresse https://www.pharmacity.info/.

À noter que le médecin peut également être amené à occuper la fonction de médecin régulateur. Assurant la prise en charge des appels provenant du 15, le professionnel de santé s’occupe alors d’envoyer ou non une équipe d’intervention pour prendre soin du patient.

Quelles qualités requises pour devenir urgentiste ?

Le métier de médecin urgentiste requiert plusieurs qualités en plus des compétences en médecine. Avant tout, le professionnel de santé doit posséder la réactivité nécessaire pour faire face aux situations d’urgences.

De plus, le médecin urgentiste doit être doué d’un bon sens relationnel qui lui permet d’offrir des prises en charge de qualité, avant de procéder au diagnostic et de prendre la moindre décision.

Par ailleurs, dans ce métier soumis aux situations d’urgences, de bonnes aptitudes physiques sont indispensables pour être toujours opérationnel. Enfin, une force mentale est aussi essentielle, d’autant que l’état de santé des patients nécessite des soins rapides, quelle que soit la situation.

Urgentiste : un métier évolutif et ambitieux

Armé des qualités indispensables pour devenir urgentiste, le professionnel de santé peut travailler dans différents établissements, que ce soit au sein d’un hôpital, d’un SAMU ou d’un SMUR. Certes, les missions demeurent quasiment les mêmes d’un établissement à l’autre, il est tout à fait possible d’exercer au plus près du terrain. Au fil des années d’exercice de la profession, des formations permettent d’ailleurs de se spécialiser dans un domaine précis.